Comment planter des pommes de terre en pot ?

Vous êtes particulièrement attiré(e) par l’idée de cultiver vos propres pommes de terre mais vous n’avez pas la chance d’avoir un jardin potager à votre disposition ? Pas de panique, si vous avez un petit espace avec un minimum de lumière sur une terrasse ou un balcon par exemple, vous pourrez vous aussi réussir la culture de vos pommes de terre en pot. Nous allons voir ce dont vous avez besoin pour cela, comment procéder et répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser si vous décidez de vous lancer dans une telle démarche.

De quoi a-t-on besoin pour cultiver des pommes de terre en pot ?

Pour cultiver des pommes de terre en pot, vous avez besoin d’un ou plusieurs pots d’une certaine profondeur (au moins 40 centitres), de terreau pour carré potager (car ce dernier est particulièrement riche en nutriments or on sait que la pomme de terre en raffole) et des billes d’argile ou des petits cailloux pour le drainage. Il vous faudra aussi une ou idéalement plusieurs variétés de pommes de terre. Prenez des plants germés car c’est plus facile et plus rapide que des plants non germés.

A découvrir également : Que planter à l'ombre ?

Comment faut-il s’y prendre ?

Percez vos pots de manière à permettre le drainage. En effet, si de l’eau reste stockée au fond du pot, cela risque de faire pourrir les tubercules. Il faudra donc percer chaque pot et en remplir le fond sur environ 5 centimètres avec ce que vous avez choisi comme solution pour le drainage.

Remplissez ensuite le pot avec le terreau sur une hauteur d’environ 20 centimètres. Tassez bien (mais doucement) le tout avant de planter les tubercules. Pour cela, creusez des trous d’environ 8 / 10 centimètres de profondeur et plantez-y vos tubercules. Plantez les tubercules avec les germes vers le haut pour en favoriser le bon développement et tassez à nouveau la terre au-dessus des pommes de terre que vous venez de planter.

A découvrir également : Comment faire pousser un avocatier ?

Arrosez légèrement le tout et disposez vos pots à l’endroit le plus ensoleillé que vous avez sur votre balcon ou sur votre terrasse.

Après quelques semaines et quand les feuilles de vos plants auront atteint une vingtaine de centimètres de hauteur, vous pourrez remettre du terreau de manière à faire office de buttage. Cela permettra de protéger les tubercules de la lumière naturelle qui pourrait les faire verdir et les rendrait ainsi impropres à la consommation.

Et voilà, vous avez désormais, outre un arrosage régulier, réalisé toutes les étapes de la plantation jusqu’à la récolte.

La récolte peut généralement se faire approximativement 4 mois après la plantation. Pour obtenir des pommes de terre primeur, récoltez-les quand elles sont en fleurs (les pommes de terre donnent des fleurs violacées ou blanches) et pour obtenir des pommes de terre de conservation, récoltez les pommes de terre une fois que le feuillage a complètement jauni.

Les réponses aux autres questions usuelles

Voici quelques-unes des principales questions qui se posent si vous souhaitez procéder à votre propre culture de pommes de terre et qui ne trouvent pas leur réponse ci-dessus et que nous avons donc traitées ci-dessous.

Quand faut-il planter les pommes de terre ?

Pour planter les pommes de terre, il faut attendre que les dernières gelées soient passées. On sera plutôt sur début avril au Nord de la Loire et plutôt sur début mars au Sud de celle-ci.

Combien de tubercules planter par pot ?

La réponse à cette question dépendra de la largeur de vos pots, mais il ne faudra pas trop rapprocher les tubercules les uns des autres. Dans un pot d’une quarantaine de centimètres de longueur sur une quarantaine de centimètres de largeur on disposera trois tubercules en en mettant deux à proximité des coins du pot et le troisième au centre sur le côté opposé de manière à former un triangle.

Peut-on mélanger les variétés ?

Comme nous avons commencé à l’évoquer plus haut, vous aurez tout intérêt dans la mesure du possible à planter plusieurs variétés. Vous n’êtes pas sans savoir que les pommes de terre se dégustent de moult façons différentes et que pour cela, il y a des variétés qui se prêtent mieux que d’autres à tel ou tel type de préparation. Ainsi, si vous voulez couvrir vos besoins de façon optimale, vous pourrez choisir trois ou quatre (ou plus) variétés de pommes de terre de manière à pouvoir préparer des salades de pommes de terre, des pommes de terre à la vapeur, des pommes de terre en robe des champs, au four, en chips, en frites, en purée, etc.

En vous tournant vers un spécialiste du plant de pommes de terre comme JB Bernard vous pourrez trouver une large gamme de variétés de pommes de terre et toutes les précisions nécessaires sur les qualités gustatives de chacune des variétés proposées.

Vous pouvez tout à fait mixer plusieurs variétés de pommes de terre au sein d’un même pot si vous le souhaitez. Un conseil toutefois, pour des raisons pratiques, veillez à bien séparer vos variétés de pommes de terre primeur de vos variétés de pommes de terre de conservation puisque la récolte ne se fait pas au même moment.

Quelles précautions en cas de fortes chaleurs ?

En cas de périodes de fortes chaleurs ou de canicule, vous pouvez protéger vos pommes de terre en ne les laissant pas constamment exposées au soleil ou en les arrosant davantage.

Comment faire pour éloigner les doryphores ?

Pour éloigner les doryphores, vous pouvez planter du lin à côté de vos pommes de terre. Et si vous en avez tout de même, retirez-les à la main.

Quelles sont les autres précautions à prendre ?

Quand vous arrosez vos plants de pommes de terre, arrosez bien la terre mais pas les feuilles ce qui pourrait avoir comme effet de favoriser le développement des maladies. Enfin, si le mildiou venait tout de même à s’installer sur les feuilles, coupez les feuilles malades.

Comment conserver les pommes de terre ?

Une fois récoltées, les pommes de terre doivent être conservées dans un lieu frais, sec et à l’abri de la lumière.