Les erreurs à éviter lors de l’aménagement d’un jardin paysager

Un jardin paysager est inspiré des paysages bucoliques, où les plantes arborent un aspect irrégulier. Quelle que soit l’ampleur du site, l’aménagement extérieur nécessite un certain niveau d’expertise. Il faut en effet considérer les contraintes de l’espace pour une transformation harmonieuse et durable des espaces extérieurs. Nous faisons le point sur les erreurs à éviter lors de l’aménagement d’un jardin paysager.

L’importance de choisir les bonnes plantes selon le climat

Comme nous l’explique un paysagiste à Nancy, le choix des plantes qui composeront votre jardin paysager repose sur des paramètres comme l’ensoleillement, la pluviométrie, les variations de température. Elles doivent s’adapter au climat de votre région. Les espaces paysagers constituent une extension de la maison.

A découvrir également : Hiver : la saison idéale pour élaguer et tailler vos arbres

Il est alors essentiel de les aménager dans les règles. Ainsi, le céanothe, l’érable, l’ajonc ou encore l’andromède sont particulièrement recommandés pour un jardin en Bretagne. Si vous habitez sur la côte d’Opale, privilégiez le panicaut qui est similaire au chardon. Par ailleurs, le tamaris se démarque par ses petites fleurs roses qui forment de jolies grappes.

Le ginkgo biloba et l’agapanthe conviennent pour un jardin en bord de mer. Pour ceux qui profitent d’un climat méditerranéen relativement chaud, l’accent est mis sur les plantes exotiques, les succulentes et les cactées. Les citronniers, les agrumes, les orangers résistent aussi à de très fortes sécheresses. Il en est de même pour les palmiers et les aromates comme le thym et le romarin.

A lire aussi : Quel budget prévoir pour la pose de terrasse sur plot ?

aménagement jardin, paysagiste à Nancy

Aménagement de jardin paysager : ne négligez pas les zones d’ombre et de soleil

Si certaines plantes apprécient la lumière, d’autres préfèrent les endroits plus ombragés. Pensez à créer un équilibre entre les zones d’ombre et de soleil. Les plantes telles que le dianthus, les tournesols, les tomates, les poivrons ou les aubergines poussent parfaitement dans une zone en « plein soleil ». Prévoyez néanmoins une zone d’ombre partielle pour des plantes comme :

  • les astilbes,
  • les hostas,
  • les heuchères,
  • les betteraves,
  • les pois,
  • les brocolis.

Les cœurs-saignants, les coléus, les trilliums les laitues requièrent quant à eux une ombre complète pour pousser dans les meilleures conditions. Une zone où la lumière est filtrée par les feuillages convient très bien aux bégonias, aux impatiens ainsi qu’aux légumes comme l’épinard ou la bette à carde. Il est tout à fait possible de créer des zones ombragées dans un jardin paysager en plantant des arbres comme l’érable ou le bouleau. De plus, ils purifient l’air.

N’oubliez pas l’entretien futur du jardin une fois celui-ci aménagé !

L’aménagement et l’entretien d’un jardin paysager nécessitent un certain savoir-faire. Il s’agit en effet de combiner subtilement végétation luxuriante et zones propices à la détente. L’entretien des espaces verts consiste en des travaux d’abattage, d’élagage, de tonte ou encore de désherbage. Il faudra aussi scarifier les pelouses, tailler les arbustes et les haies. Il est judicieux de confier l’entretien de votre futur jardin à une équipe de professionnels.

Des entreprises d’entretien de jardin paysager proposent des prestations sur mesure. Ce sera l’occasion d’apprendre à réaliser des travaux d’entretien mineurs. D’autre part, il est prouvé que 45 minutes de jardinage équivalent à trente minutes de course à pied. Jardiner améliore la digestion et le transit, renforce les muscles, prévient les maladies cardiovasculaires. L’exposition à la nature contribuerait même à prévenir l’obésité.

Afficher Masquer le sommaire