Une alternative à la hausse du prix des légumes

Selon une étude réalisée par l’Observatoire des prix de Familles rurales, le kilo de fruits et légumes n’a jamais connu un coût aussi élevé. En 2015, les prix dépassent ceux de l’année 2008, où la récolte avait été particulièrement mauvaise.

L’analyse s’est penchée sur 8 fruits et 8 légumes. Par rapport à l’année dernière, le prix :

  • du kilo de fruit s’établit à 3,77 €, contre 3,32 € l’année dernière, soit une hausse de 14 %.
  • du kilo de légumes s’établit à 2,20 € contre 1,88 € en 2012, soit une hausse de 17 %.

Cette évolution des prix se révèle assez équilibrée puisque tous les produits étudiés ont vu leur prix augmenter, excepté un seul : la cerise. L’explication serait à trouver dans la météo « exécrable » du printemps, mais aussi dans la mise en concurrence des productions françaises et étrangères par les distributeurs, selon le président de l’association.

La confédération syndicale agricole des exploitants familiaux estime quant à elle que la grande distribution est la « seule bénéficiaire » des hausses de prix, en profitant pour augmenter ses marges aux détriments des producteurs.

Quelques constats réalisés par cette étude :

    • Les produits français sont en majorité plus chers que leur équivalent étranger de 10 à 40 centimes (voire plus de 2 € dans le cas des fraises).
    • Les produits bio apparaissent toujours comme un luxe : le bio est en moyenne 70 % plus cher par rapport aux autres produits.
    • Le prix varie grandement suivant le lieu d’achat :

– au marché, le panier moyen est à 55,24 €
– en hypermarché, il est à 51,57 €,
– en hard-discount, il est à 43,05 €.

Si le prix d’une pomme reste, pour le moment, toujours inférieur à celui d’un yaourt, la fédération rappelle aux consommateurs l’importance :

    • de rester vigilant sur ce que vous achetez et d’opter, dans la mesure du possible, pour les productions de proximité,
    • d’éviter le gaspillage et ne pas hésiter à transformer les produits trop avancés.
        Notre conseil : Un Français consomme environ 50 kg de fruits et légumes par an, soit plus de 150 € cette année. Si vous souhaitez faire des économies sur ce poste, considérez la possibilité de cultiver vous-même les fruits et légumes que vous consommez le plus souvent.

Cultiver chez vous 5 légumes (tomate, carotte, haricot, laitue et courgette) permet de réaliser une économie annuelle moyenne d’environ 80 €. Et, sans vous limiter à ces légumes particulièrement adaptés aux petits espaces, avec un peu de soin, un peu d’engrais, de l’eau et du soleil, un potager peut tout de même vous faire réaliser jusqu’à 30 % d’économies par an.

      • Vous souhaiteriez vous mettre à la culture des légumes, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Commencez avec un simple potager.
      • Vous avez la main verte, mais vivez en ville et pensez que la culture de légumes n’est pas pour vous ? Vous pouvez participer à un jardin partagé, mais également envisager la création d’un potager en intérieur ou sur votre balcon.