3 astuces pour économiser dans votre jardin

Prendre soin de son jardin est un art qui respecte les saisons, mais n’évite pas quelques dépenses. Pour réduire ces dernières, nous vous proposons de découvrir 3 astuces simples qui vous permettront de réaliser quelques économies tout au long de l’année. 

Entretenir et réparer votre matériel 

Votre matériel de jardinage représente un pôle de dépense important dans votre jardin. Lorsque ce dernier est bien entretenu, il peut être utilisé pendant de nombreuses années. Lorsqu’il devient défectueux, n’hésitez pas à le réparer pour lui donner une seconde vie. Dans chacun de ces deux cas, vous aurez besoin de choisir des pièces détachées de qualités pour votre tondeuse ou votre motoculteur par exemple. Elles vous reviendront moins cher que des outils neufs et offriront une nouvelle jeunesse à ce matériel que vous maîtrisez déjà parfaitement. 

A lire en complément : Le Guide Complet du Camélia pour Jardiniers de Tous Niveaux

Fabriquez votre répulsif maison 

Dans un jardin ou un potager, la présence de certains nuisibles peut rapidement nous pousser à acheter du répulsif. Mais le marc de café peut parfaitement le remplacer lorsqu’il est utilisé de la bonne manière au bon moment. Commencez par faire sécher ce dernier. Vous pourrez ensuite le disperser au pied de vos plantes et massifs pour prévenir une infestation de pucerons et éloigner les limaces. En le mélangeant à des épluchures d’agrumes, les chats laisseront votre potager se développer en paix. Si les fourmis vous envahissent, le marc de café vous permettra de les diriger ailleurs en le saupoudrant sur le chemin qu’elles ont choisi. 

Le troc de graines et de boutures 

Acheter des graines chaque année peut revenir très cher. Heureusement, le troc de graines et de boutures se développe un peu partout en France. Pour cela, vous n’aurez qu’à échanger certaines graines ou plans de vos légumes, des boutures de vos plus belles plantes, puis vous rendre dans une bourse d’échange. Il existe aussi certaines boîtes à graines, aussi appelées grainothèques, qui sont mises à disposition dans certains centres culturels ou médiathèques. N’hésitez pas à vous renseigner dans votre région. 

Lire également : Quelles fleurs peut-on planter en hiver ?

Les inconvénients des courses en ligne

Comme toute solution, les courses en ligne présentent aussi des inconvénients. Le premier point négatif est la perte de l’expérience en magasin ainsi que les interactions avec le personnel et les autres clients. Les courses en ligne ne permettent pas de toucher, sentir ou goûter aux produits avant de les acheter, ce qui peut conduire à certaines déceptions.

Il peut être difficile d’éviter certains coûts supplémentaires tels que les frais d’emballage ou de livraison, qui peuvent varier selon l’enseigne choisie. Et si un produit commandé est indisponible au moment de la préparation du panier, cela peut engendrer de la frustration pour le client.

Même si cette option propose un gain de temps considérable pour ceux disposant d’un emploi du temps chargé, elle nécessite toutefois une bonne connexion internet afin d’éviter toutes perturbations lors du passage à la caisse virtuelle.

Il faut peser le pour et le contre afin de choisir s’il souhaite opter pour cette nouvelle façon efficace mais impersonnelle ou continuer à faire ses courses dans le cadre physique traditionnel des supermarchés.

Utiliser des matériaux recyclés pour votre jardinage

Pour ceux qui cherchent à économiser tout en étant respectueux de l’environnement, utiliser des matériaux recyclés pour le jardinage est une excellente option. Voici quelques exemples :

  • Utilisez du compost fait maison à partir de déchets alimentaires et de jardin.
  • Récupérez les bouteilles plastiques ou les pots métalliques pour en faire des jardinières originales.
  • Transformez vos vieux pneus en potagers suspendus ou encore en chaises longues confortables pour profiter de votre extérieur.

N’hésitez pas non plus à demander autour de vous si certains ont des matériaux dont ils aimeraient se débarrasser. Vous pouvez ainsi récupérer gratuitement des éléments tels que des palettes en bois, des tuyaux d’arrosage usagés, etc., afin d’en faire bon usage dans votre jardin.

Ce type d’initiative permet aussi de donner une deuxième vie aux objets avant qu’ils ne finissent à la poubelle. C’est donc un comportement responsable et écologique !

Privilégier les plantes locales et adaptées à votre climat pour éviter les dépenses excessives en arrosage et en entretien

Privilégier les plantations locales est un choix judicieux pour les jardiniers qui souhaitent faire des économies tout en préservant leur environnement. Effectivement, ces plantations sont parfaitement adaptées à votre climat et nécessitent donc moins d’arrosage et d’entretien.

En choisissant des espèces résistantes naturellement aux maladies, vous évitez aussi l’utilisation de pesticides coûteux. Les jardins autonomes sont un exemple concret de cette philosophie : ils ne nécessitent pas ou peu d’eau extérieure (en fonction du climat), ce qui permet ainsi de réduire considérablement la facture d’eau.

Utilisez aussi les ressources naturelles disponibles dans votre région. Par exemple, si vous vivez près de la mer, utilisez du sable et des coquillages pour décorer vos allées ou encore comme mulch dans vos massifs.

N’hésitez pas à échanger avec des professionnels locaux sur les espèces adaptées à votre région. Ils seront en mesure de vous conseiller au mieux afin que vos plantations soient belles mais aussi résilientes face aux aléas climatiques.

Cette stratégie permet une économie non négligeable sur le long terme grâce à une maintenance moindre et une faible consommation d’eau, ainsi qu’une politique plus responsable en matière écologique.

Afficher Masquer le sommaire