Les 5 avantages du potager en permaculture

Pratiquée à la base dans les pays anglophones, la permaculture est l’une des méthodes de culture de la terre en pleine extension dans le monde.

Ceci, en raison des nombreux avantages qu’elle offre à un potager. Découvrez dans cet article, les cinq avantages du potager en permaculture.

A lire aussi : Quelques idées de plantes qui résistent au froid et à la chaleur

Le potager en permaculture, des produits naturels

Par définition, un potager représente un espace de la terre cultivée par un individu pour des fins alimentaires, ornementales et autres.

Pour aboutir à ces fins, maintes méthodes de culture sont utilisées parmi lesquelles la permaculture. La permaculture constitue un ensemble de concepts faisant référence à un but commun : conserver la nature.

A lire également : Passionné de jardin ? Faites de la vente de légumes votre activité

En effet, son application ne requiert pas des poisons chimiques comme les engrais, les pesticides et encore moins des désherbants.

Tous les produits issus des plantes sont alors naturels. Pour préserver le potager, il suffit de respecter certaines instructions de base. Détruire simplement la plante qui attire les abeilles ou les insectes ravageurs dans le milieu par exemple.

Le potager en permaculture requiert moins d’énergie

L’un des nombreux concepts que prône la permaculture consiste à laisser le sol dans son aspect naturel. C’est-à-dire qu’il ne faut ni labourer ni remuer le sol dans l’objectif de mettre les plantes en culture.

En effet, travailler un sol détruit considérablement la composition organique, minérale ainsi que la faune souterraine de ce dernier.

Ainsi, l’usage des motoculteurs et des motobineuses devient inutile dans l’élaboration d’un potager en permaculture. En plus des produits naturels qu’offre le potager en permaculture, le jardinier débourse donc moins d’énergie pour produire.

Le potager en permaculture préserve la biodiversité

Contrairement à d’autres techniques culturales traditionnelles, la permaculture protège le vivant. Elle interdit la solution par laquelle il faut tuer le vivant afin de prendre soin ou produire des ressources alimentaires utiles à l’homme.

De ce fait, la permaculture imite la nature et travaille sa grande diversité pour donner des conditions identiques au potager.

Le potager en permaculture économise la superficie

Un potager en permaculture utilise moins de surface terrestre, mais produit beaucoup plus de semences. En effet, l’atout flagrant de la mise en culture des plantes en permaculture demeure l’économie de la superficie du sol.

N’ayant pas recours à l’ameublement du sol, le jardinier dispose ainsi d’assez d’espaces pour d’autres activités sur son terrain. Il convient juste de faire un bon aménagement de son travail en zones.

La permaculture conserve les ressources de la planète

Comme l’indique son essence, la permaculture fait obligatoirement usage des ressources naturelles pour améliorer ses semences.

Il s’agit de l’énergie solaire, de l’eau de ruissellement et également des champignons en tant que support de culture. Ainsi, un potager en permaculture participe énormément à la conservation des ressources de la planète.

En dehors de tous ces avantages qu’offre la permaculture au potager à travers ces divers principes, l’idéal reste la réalisation personnelle. Cette sensation satisfaisante d’avoir agi en bien pour tous en préservant l’environnement naturel.

Le jardinier peut alors récolter paisiblement des fruits dans son potager pour le petit-déjeûner sans craindre des risques infectieux.