Faut-il opter pour un brise vue naturel ou synthétique ?

Faut-il opter pour un brise vue naturel ou synthétique ?

Un brise vue, appelé aussi occultant, permet en premier lieu de jouir d’un peu plus d’intimité en se cachant des voisins indiscrets, mais aussi d’éventuels passants. Moins contraignants qu’un mur qui va cacher toute lumière, ils se trouvent sous plusieurs formes : panneaux occultants en PVC ou en bois, haie naturelle ou artificielle, bambous… Dans cet article, nous allons voir ce qu’il y a de mieux pour votre jardin entre un occultant naturel ou artificiel.

Brise vue artificiel : simple à installer et durable

Si vous avez déjà une clôture rigide autour de votre jardin, la solution la plus simple est d’opter pour un occultant sous forme de lames en PVC ou en bois. Celles-ci sont en général vendues en kit (plus d’infos en cliquant ici) et leur pose est très simple puisqu’elles sont compatibles avec la plupart des panneaux rigides de maille. Leur autre avantage est que vous n’aurez pas à vous soucier de leur entretien. Si vous choisissez le PVC, il existe de nombreux coloris disponibles allant du vert classique au gris anthracite. 

A lire également : Quelques idées de plantes qui résistent au froid et à la chaleur

Et si vous souhaitez quelque chose qui ait un aspect plus naturel, une haie artificielle pourrait parfaitement faire le job. Pas besoin d’entretien non plus et vous pouvez même choisir les motifs de votre “mur végétal” !

Occultant naturel : très joli esthétiquement, mais…

Un brise vue naturel comme des bambous et des canisses de roseau peut paraître sympathique à première vue. Il faut cela dit bien s’y connaître puisque cela nécessite par exemple d’utiliser des fils de fer à des endroits clés pour bien maintenir la plante contre le grillage. Pour obtenir un résultat satisfaisant, cela nécessite donc un entretien et une surveillance régulière.

A lire aussi : 5 conseils pour vous lancer dans l'apiculture

Il faut savoir aussi que si votre clôture végétale dépasse les deux mètres, il est obligatoire de respecter une distance minimale de deux mètres en limite de propriété voisine. Il faudra donc penser aussi à la couper régulièrement puisque dans le cas contraire, votre voisin pourra exiger son arrachage pur et simple !