La permaculture fait référence à une méthode systémique et globale permettant de concevoir des systèmes en s’inspirant de l’écologie naturelle. La permaculture s’appuie sur les multiples services rendus par la nature. L’objectif est de produire une nourriture saine, sans avoir à recourir à des pesticides et engrais chimiques. C’est une méthode de plus en plus prisée, du fait de son caractère innovant, même si ce principe de culture ne date pas d’hier.

Tout savoir sur la permaculture

La permaculture est un principe de culture permanente qui a été créé par le biologiste Bill Mollison dans les années 1970 en Australie. Mais le terme n’avait pas vraiment fait autant écho que durant ces récentes années.

D’ailleurs, l’entrepreneur Xavier Giocanti a décidé de mettre en place un projet prônant la permaculture. En quelques années, le concept de permaculture a vraiment gagné de l’ampleur. Dans le domaine de l’agriculture, la permaculture invite à s’inspirer de la forêt et à recréer un sol fertile, que l’on va améliorer au fil du temps.

Elle se charge d’apporter des réponses à tous ceux qui souhaitent inventer une société moins dépendante du pétrole et des pesticides, et qui veulent retrouver le lien avec la nature. Le principe de culture permanente est utilisé dans les potagers urbains partout à travers le monde. L’objectif est de bien nourrir les hommes, et ce, de manière durable. Le design permaculturel prend en compte la préservation de l’environnement, le bien-être individuel et collectif, ainsi que le partage des ressources et la redistribution équitable des surplus.

La permaculture en pratique

La permaculture s’inscrit dans une stratégie de développement durable. L’activité humaine devra alors tenir compte des écosystèmes naturels et s’assurer qu’ils soient exercés en harmonie et en interconnexion avec eux, dans un souci constant d’efficacité, de soutenabilité et de résilience, comme le soutient d’ailleurs l’entrepreneur Xavier Giocanti.

La permaculture ne s’improvise pas. Elle nécessite une large réflexion en prise avec un grand nombre d’éléments et de facteurs. On fera allusion dans ce cas à l’agriculture biologique, la lutte contre l’érosion dans les forêts, la biodiversité, l’énergie renouvelable et même le rôle des animaux… autant d’éléments (entre plusieurs autres) auxquels il vous faudra vous attarder. Il faut donc toujours prendre le temps de bien penser son projet si on veut s’adonner à la permaculture appliquée au jardin. On dit que le jardin est la plus accessible façon de s’initier à la permaculture. Prenez donc le temps de bien vous organiser au préalable.