Comment bien entretenir son avocatier ?

Après avoir réussi à faire pousser un noyau d’avocat, il est essentiel de prendre bien soin de la jeune plante. Pour y parvenir, il est nécessaire de respecter certains détails importants comme l’exposition au soleil, l’arrosage, etc. Découvrez dans cet article tout ce que vous devez faire pour bien entretenir votre avocatier.

L’exposition au soleil

L’avocatier est une espèce de plante tropicale. Il a besoin de beaucoup de lumière pour se développer convenablement. De fait, les avocatiers doivent être placés près d’une source de lumière naturelle (la fenêtre). De même, la pièce dans laquelle se trouve votre avocatier doit être suffisamment chaude.

A découvrir également : Quel pied de vigne choisir pour des raisins de table ?

Dans le cas d’une culture en pot, pensez à installer votre avocatier en extérieur lorsque les températures redeviennent douces en milieu du printemps. Vous pourrez par exemple exposer votre avocatier sur votre balcon ou dans votre jardin.

Une fois à l’extérieur, l’avocatier peut ne pas vite s’adapter aux conditions climatiques ; laissez-lui donc un peu de temps. Tout comme l’humain, les plantes sont sujettes au choc thermique. D’où l’importance du contrôle de la température et de l’arrosage.

A voir aussi : Etonnant : de la consoudre dans votre assiette ? On a testé

L’arrosage de l’avocatier

Concernant l’arrosage, l’avocatier a souvent besoin d’une bonne quantité d’eau. Vous devez donc arroser constamment le pied de votre plante pour garder la terre humide, et non mouillée. Un excès d’eau peut en effet provoquer une asphyxie de l’avocatier qui peut en mourir par la suite.

Pour savoir si l’arrosage de l’avocatier est optimal, faites attention à la couleur de ses feuilles. Un avocatier qui est arrosé de façon excessive présente des feuilles jaunes. En revanche, un avocatier qui profite d’une parfaite quantité d’eau possède un feuillage qui brunit.

Par ailleurs, les besoins d’un avocatier en hiver sont moins conséquents. Il s’agit donc de la bonne période pour réduire l’arrosage. Pour un avocatier en pot, une vaporisation irrégulière de ses feuilles est recommandée. En plus de faire du bien à la plante, ses feuilles deviennent plus séduisantes et plus vertes. Cela leur permet aussi de ne pas se sécher.

Engrais et rempotage

Pour rendre encore plus beau le feuillage de votre avocatier, vous pouvez faire des apports d’engrais d’avril à septembre. Mais il est conseillé de privilégier les engrais bio pour plantes vertes. Ils assurent aussi une croissance sans risque à votre plante.

Concernant le rempotage, vous pouvez le réaliser chaque 2 ou 3 ans pour booster l’évolution de votre avocatier. Durant les années sans rempotage, faites un surfaçage. Vous apporterez ainsi les oligo-éléments nécessaires au développement de votre plante en attendant un nouveau rempotage.

Affections, nuisibles et parasites

L’avocatier peut être la victime des araignées rouges qui provoquent le jaunissement des feuilles. Comme traitement préventif, il est recommandé de vaporiser fréquemment le feuillage de votre avocatier. Mais en cas d’attaque trop avancée, n’hésitez pas à traiter la plante.

En outre, les chenilles peuvent envahir votre avocatier. Ils sévissent dans toutes les zones du monde et dévorent toutes les parties de la plante. Vous devez mettre tout en œuvre pour les éviter au maximum.

Taille de l’avocatier

Pour bien entretenir votre avocatier, vous n’avez pas besoin de le tailler. Pour un avocat en pot, vous devez simplement retirer les feuilles mortes pour faire de la place aux nouvelles. Mais pour une plante en pleine terre, une taille annuelle suffira pour garantir le bien-être de votre avocatier.

Prévenir et traiter les maladies courantes de l’avocatier

L’oïdium peut aussi être prévenu en évitant les excès d’humidité, en arrosant de manière modérée et régulière, et en évitant tout contact des feuilles entre elles. Si malgré toutes ces précautions, votre avocatier est atteint d’oïdium, il existe des traitements à appliquer à titre curatif.

La pourriture des racines est une autre menace redoutable pour l’avocatier. Elle est causée par un champignon qui se développe dans un sol trop humide ou mal drainé. Pour la prévenir, il est crucial de choisir un emplacement adéquat avec un bon drainage du sol. Dans le cas où vous constatez les premiers signaux de cette maladie tels que le jaunissement et le flétrissement des feuilles, ainsi que la pourriture des racines, il est impératif d’intervenir rapidement.

Il existe différentes méthodes biologiques ou chimiques pour traiter cette affection fongique. L’utilisation d’un fongicide approprié peut aider à éliminer l’infection et protéger les racines saines. Il faut noter qu’il faut veiller à respecter les doses recommandées afin de ne pas endommager inutilement votre avocatier.

Au-delà des deux maladies courantes, l’avocatier peut aussi être sujet aux attaques parasitaires comme celles occasionnées par certains insectes tels que les pucerons ou les acariens. Il faut des prédateurs naturels tels que certains types de prédateurs, qui se nourrissent de ces parasites. Si toutefois une infestation survient, l’utilisation d’insecticides spécifiques peut s’avérer nécessaire.

Pour bien entretenir son avocatier et lui assurer une bonne santé, il faut délicieux fruits que votre avocatier produira année après année.

Astuces pour favoriser la fructification de l’avocatier

Afin de favoriser la fructification de votre avocatier, pensez à bien vous orienter dans cette démarche :

Une exposition ensoleillée est essentielle pour garantir le bon développement et la fructification de l’avocatier. Choisissez un emplacement où votre arbre bénéficiera d’un ensoleillement direct pendant au moins 6 heures par jour.

Veillez à fournir à votre avocatier un sol bien drainé et fertile. L’utilisation d’un mélange équilibré de terreau et de compost peut être bénéfique pour assurer une bonne nutrition des racines.

La pollinisation croisée est aussi un élément clé pour encourager la fructification. Certaines variétés d’avocats sont auto-fertiles, ce qui signifie qu’elles peuvent se polliniser elles-mêmes. Dans certains cas, il peut être nécessaire de planter plusieurs arbres afin d’assurer une pollinisation optimale.

N’hésitez pas à procéder à des tailles régulières. En taillant les branches mortes ou malades, vous stimulez la production de nouvelles pousses et facilitez ainsi la circulation de l’air au sein du feuillage.

Lorsque vient le moment où les fleurs apparaissent sur votre avocatier, il est recommandé d’utiliser un engrais spécifique riche en potassium. Ce nutriment favorise non seulement le développement des fruits, mais renforce aussi la résistance de l’arbre aux maladies et aux parasites.

Pensez à protéger votre avocatier des conditions météorologiques extrêmes. En cas de gelées hivernales ou de fortes chaleurs estivales, il peut être nécessaire d’envelopper l’arbre avec un revêtement protecteur ou de fournir une ombre artificielle pour éviter les dommages.

En suivant ces astuces simples mais efficaces, vous augmenterez considérablement vos chances d’obtenir une récolte abondante et savoureuse. Prendre soin d’un avocatier demande du temps et de la patience, mais les fruits succulents en valent largement la peine !

Afficher Masquer le sommaire