amendement calcaire

Les sols sont le lieu de réactions chimiques intenses dont le pH détermine la qualité des échanges. La vie du sol a naturellement tendance à faire baisser le pH, par son activité de minéralisation et de respiration et l’élément calcium est assimilé par les plantes et entraîné également par la nappe drainante en fonction de la pluviométrie. L’amendement calcaire basique est alors une solution indispensable pour redresser ou maintenir le pH et permettre au sol d’optimiser les mécanismes chimiques, physiques et biologiques nécessaires à la nutrition et à la croissance de la plante. L’acidification des sols est un problème qui impacte largement sur la productivité et pour lequel il existe des solutions adaptées et efficaces.

Acidification des sols : des causes multiples

Un mécanisme plus ou moins naturel

Naturellement, un sol a tendance à s’acidifier par son activité intrinsèque ou des facteurs environnementaux indépendants de l’exploitation agricole :

  • Les mécanismes de respiration et de métabolisme des micro-organismes occupant le sol, libèrent du CO2 solubilisé en acide carbonique.
  • Lorsque la plante absorbe les éléments fertilisants par ses racines, des ions H+ se libèrent dans le sol, le pH diminue alors.
  • La consommation d’ions Calcium Ca2+ est variable suivant le type d’exploitation et le rendement mais la perte de cet élément indispensable à l’équilibre global du sol doit être compensée par un amendement calcaire.
  • Les pluies acides, issues notamment des industries et de la pollution automobile participent également à ce mécanisme.
  • L’agriculture elle-même produit des éléments acides (lisiers, engrais azotés…) susceptibles de diminuer le pH des sols.

Pourquoi l’acidité diminue la rentabilité ?

L’acidification a des conséquences néfastes sur l’activité et la fertilité des sols : la concentration en protons H+ du complexe argilo-humique empêche notamment les cations de s’y fixer et entraîne un risque de lessivage de ces derniers.

De plus, la saturation en H+ génère un risque important de présence d’Aluminium toxique dans le sol, ainsi qu’une mauvaise infiltration de l’eau dans les sols argileux et limoneux.

Pour remédier à ces freins pour l’agriculture, le recours à un amendement calcaire basique s’avère indispensable.

L’action de l’amendement calcaire sur la terre

Le principe chimique de la base sur l’acidité du sol

La base présente dans l’amendement va permettre de capter les protons H+ et de libérer ainsi les liaisons pour le Calcium et les autres éléments nutritifs.

Les H+ ainsi neutralisés, le pH va augmenter.

L’amendement permet également d’emprisonner l’aluminium et de limiter par là-même la toxicité de la terre.

La plupart des bactéries et champignons utiles à la fertilisation des sols n’agissent que dans des milieux au pH proche de la neutralité. En agissant sur le pH du sol, l’amendement calcaire minéral basique, l’action de ces micro-organismes utiles est favorisée.

Les rôles du calcium dans ce processus

Le Calcium n’est pas directement responsable de l’effet alcalinisant des sols, par contre il participe aux réactions chimiques permettant :

  • l’augmentation de la capacité de stockage des sols en éléments nutritifs.
  • l’amélioration de l’assimilation des éléments nutritifs
  • le blocage de l’assimilation des éléments toxiques

L’utilisation d’un amendement calcaire s’avère donc bénéfique pour contrecarrer l’acidification naturelle des sols, véritable source toxique et stérilisante de la terre.