Arroseur avec unité motopompe

L’irrigation a été toujours une opération nécessaire pour le bon progrès des cultures. Dans le passé cette action a demandé beaucoup de temps et beaucoup de main d’œuvre mais aujourd’hui, grâce aux innovations technologiques comme les motopompes, les temps ont été grandement réduits.

Les arroseurs Casella avec unité motopompe intégré jusqu’à 250 HP permettent ne permettent qu’à un seul opérateur de placer l’installation en peu de temps et d’une manière simple.

A lire aussi : Pourquoi tondre dans ces conditions pourrait être votre pire erreur

A quoi sert l’unité motopompe et comment cela fonctionne

L’unité motopompe fait partie des systèmes d’irrigation et c’est ce qui fait que l’eau entre dans la circulation de l’installation, qui la délivre ensuite.

Cette installation a comme composant principal la pompe auto-amorçante qui est un type de pompe hydraulique qui tire l’eau (dans le cas de son utilisation agricole) d’un niveau plus élevé de celui dans lequel se trouve le liquide et elle a besoin d’un apprêt adapté pour pouvoir fonctionner à son meilleur. Pour nous faire une idée on pourrait penser à un système d’irrigation qui doit aspirer l’eau contenue dans le canal sur la touche.

A lire aussi : La piscine à la revente immobilière : un atout ou un obstacle ?

Clairement ce genre de pompes ont un degré d’aspiration plus élevé que les pompes centrifuges parce qu’elles aspirent jusqu’à 8 mètres de dénivellation et donc puissent fonctionner sans avoir à remplir la conduite d’aspiration ou ont besoin du clapet de retenue chaque fois que la pompe s’arrête.

Les unités motopompes Casella sont intégrées dans un système de support qui peut également être installé sur des chariots de différentes sortes afin qu’un seul opérateur puisse effectuer toutes les opérations nécessaires pour son fonctionnement.

Mais les aspects positifs ne terminent pas ici parce que c’est le moteur lui-même qui récupère le tuyau d’irrigation, actionnes tous les mouvements hydrauliques et la rend adapte à travailler en pêchant dans les canaux d’irrigation au moyen du bras d’aspiration ou même de la tuyauterie souterraine à basse pression.

Les arroseurs les plus utilisés, qui sont ceux d’une capacité de 90-125 mm, ont besoin de l’unité motopompe pour pouvoir fournir une grande quantité d’eau sous pression. Généralement les unités les plus communes ont un moteur diesel à injection directe qui est refroidi à l’eau et qui a un régulateur automatique de régime pour garder les tours constants.

Mais il faut prendre certaines précautions lors du choix des caractéristiques de ces installations car :

  • une unité motopompe surdimensionnée va travailler à charge réduite avec pour conséquence une augmentation de la consommation de pétrole, de carburant et plus , pourra provoquer une cavitation dans les turbines pour rembobiner le tuyau ;
  • une unité sous dimensionnée a d’énormes problèmes dans la phase de démarrage et pourrait également créer une mauvaise pulvérisation (elle ne vient pas nébulisée de manière homogène en créant des gouttes plus grosses des autres) de l’eau avec effet de frappe sur les plantes et sur le sol.

Pour avoir un bon équipement de pompage, il est généralement nécessaire se doter d’unités assemblées avec différents composants :

  • motopompe ;
  • tambour enroulable pour tuyaux qui peut également fonctionner pendant que l’arroseur fonctionne ;
  • tuyaux d’arrosage pour irriguer ;
  • chariot avec roues bandagées.

Les avantages de l’utilisation d’une unité motopompe pour l’arrosage

L’utilisation d’une unité motopompe pour l’arrosage présente de nombreux avantages non négligeables. Elle permet une économie en termes de temps et d’énergie. Effectivement, l’unité motopompe rend possible la pulvérisation simultanée sur une grande superficie, ce qui réduit considérablement le temps nécessaire à l’irrigation des cultures. Grâce à cette technologie modernisée, les perturbations liées aux variations climatiques sont minimisées.

Les arroseurs équipés de cette technologie présentent aussi un avantage écologique notable. Effectivement, ils peuvent être utilisés pour irriguer les plantations avec une quantité optimale d’eau tout en évitant tout gaspillage inutile ou toute fuite indésirable • cela est très important dans les endroits où il y a pénurie d’eau ou là où la ressource est limitée.

Grâce à leur conception simple mais robuste et résistante aux chocs thermiques et chimiques (en particulier ceux causés par des produits phytosanitaires), ces dispositifs présentent aussi un coût raisonnable comparativement à leurs autres homologues industriels.

Pensez à bien souligner que certains modèles peuvent même être reliés directement aux fournitures électriques locales afin qu’ils puissent fonctionner sans interruption pendant plusieurs heures consécutives si besoin est. Ce choix peut ainsi se révéler judicieux pour des régions reculées ne disposant pas toujours du réseau électrique ad hoc ou connaissant souvent des coupures assez fréquentes.

Dans le domaine agricole comme horticole, les avantages de l’utilisation des unités motopompées sont donc indéniables. Elles permettent d’optimiser la gestion du temps et de l’eau, pour une meilleure protection de l’environnement tout en offrant une solution peu coûteuse et durable à long terme.

Insérer ces installations dans le processus productif offre les moyens nécessaires pour améliorer l’efficacité opérationnelle ainsi qu’une augmentation considérable des niveaux de qualité qui se traduisent par une croissance exponentielle des rendements. Les agriculteurs devraient envisager sérieusement cette option lorsqu’ils cherchent à améliorer leur production tout en optimisant leurs ressources disponibles pour atteindre un niveau supérieur sur le marché agricole mondial.

Comment choisir la meilleure unité motopompe pour votre système d’arrosage

Le choix de la meilleure unité motopompe pour votre système d’arrosage dépendra de plusieurs facteurs. Pensez à bien considérer la taille et le type de surface à arroser. Effectivement, certains modèles seront plus adaptés aux petites surfaces qu’aux grandes exploitations agricoles. Il s’avère aussi crucial de se renseigner sur les caractéristiques telles que le débit et la pression requis en fonction des spécificités propres à chaque activité.

Une autre chose à prendre en compte est l’alimentation énergétique requise pour faire fonctionner l’appareil. Certains modèles sont plus appropriés pour les zones disposant du réseau électrique ad hoc, tandis que d’autres se révèlent des options idéales pour des endroits reculés où les coupures électriques sont fréquentes ou même prédominantes.

L’environnement joue aussi un rôle crucial lorsqu’il s’agit du choix du bon modèle d’unité motopompe. Les climats chauds nécessitent souvent une pompe capable de résister aux hautes températures, sans oublier leur capacité à supporter les produits phytosanitaires qui peuvent causer parfois des perturbations chimiques notables dans leur fonctionnement ordinaire.

Il ne faut pas négliger l’étiquette prix au moment de choisir sa pompe. Certains appareils ont un coût supérieur, mais cela peut être justifié par leurs performances supérieures. Leur durabilité sera ainsi assurée sur le long terme, ce qui évitera tout remplacement inutile pouvant entraîner une dégradation des capacités productives de l’exploitation.

Le choix d’une unité motopompe pour votre système d’arrosage doit nécessairement être réfléchi et prendre en compte plusieurs critères : surface à arroser, spécificités propres à chaque activité (type de sol, types de cultures), conditions environnementales locales (climat, disponibilité énergétique) ainsi que les options offertes par les différents modèles du marché. En optant judicieusement pour la pompe répondant au mieux aux différentes exigences, vous garantirez un rendement optimal qui conduira à une meilleure rentabilité sur le long terme.

Afficher Masquer le sommaire